ASAM CHERBOURG OCTEVILLE  : site officiel du club de tir à l'arc de CHERBOURG - clubeo

Samedi 13 janvier 2018, c’était le deuxième passage de plumes et de flèches de la saison.

20 janvier 2018 - 12:27

5 Plumes et 11 flèches à ce deuxième passage de la saison 2017/2018.

Trois jeunes ont répondu présent pour valider les différentes plumes, toutes les plumes se gagnent à 10 mètres:

-         Mélissande OPILLARD ne voulait même plus faire de tir à l’arc écœurée par son échec du passage de plume précédent. Maurice a réussi à la calmer, lui expliquant avec des mots du genre que vous lirez plus loin et la tout à changé pour elle, la réussite de la plume « BLANCHE » est venue la réconforté, elle réussit un score de 114 points. Au deuxième passage libérée par son résultat, elle fait parler la poudre et réussit 143 points ce qui lui donne la plume « NOIRE » et lui ouvre la porte pour les plumes à suivre jusqu’à la plume « OR ».

-         Alexandre LE CONTE, Léandre PANIEZ se sont livrés un duel épique comme des grands faire le score les intéressé, mais ce faire une belle bagarre encore plus et ils sortent de très bons scores qui leur ouvrent les portes de la plume « OR » et dans l’instant présent, ils obtiennent la plume « BLEUE » Alexandre 149 points, Léandre 145 points et la plume « ROUGE », Léandre 152 points, Alexandre 140 points, le plaisir de tirer avant tout, bravo à eux.

 

Pour les flèches, il y avait pléthore de prétendants aux différents stades de qualification :

Flèche « BLANCHE » à 10 mètres, voir « NOIRE » à 15 mètres:

-         SERNA Loise qui n’avait pu venir la première fois gagne la flèche « BLANCHE » avec le très bon score de 162 points, le manque de puissance de son matériel lui fait louper la flèche « NOIRE » de peu 133 points.

-         Lilian GERVAIS en arc nu réussit avec brio le passage flèche « BLANCHE » avec 156 points, enchaine et gagne la flèche « NOIRE » avec 143 points.

-         Matthieu FREHEL petit nouveau, ayant commencé le tir à l’arc 5 jours avant, réalise 162 points et gagne la flèche «BLANCHE », récidive et remporte la flèche « NOIRE » avec 153 points, super, continue.

-         BASSARD Hubert continue sa progression avec calme réalisant 167 points flèche «BLANCHE » et reste au même niveau pour gagner la flèche « NOIRE » avec le score de 160 points, tir construit, posé, bravo à toi.

Flèches « NOIRE » à 15 mètres:

-         Cassande BLED 150 points réussi la flèche « NOIRE » et échoue de peu pour la flèche « BLEUE » avec 131 points

-         Frédéric BLED flèche « NOIRE » dans la poche avec un score de 154 points et échoue lui aussi pour la flèche « BLEUE » avec 122 points. Mais un petit bémol poignée d’arc brisée avant de commencer, ne l’a pas mis dans de bonnes conditions d’entrée.

-         Isabelle FAGES-PISMONT pas assez à l’écoute des conseils prodigués échoue deux fois pour la flèche « NOIRE » avec 132 et 123 points.

-         Clément LEROY, jeune arrivé à revoir, technique en progrès 154 points flèche « NOIRE » et échoue  pour la flèche « BLEUE avec 127 points.

-         Patrick MARION trop raide dans sa position de tir réussit la flèche « NOIRE » avec 156 points, mais le dit défaut lui fait éparpiller ces flèches pour obtenir la flèche « BLEUE », mais de peu avec 134 points.,

Flèches « BLEUE » à 20 mètres:

-         On en arrive à ceux qui mènent, la génération saison 2017/2018

-         Pablo MOGNOL échoue de très peu pour la flèche « BLEUE » au premier passage avec 139 points, un petit point qui fait la différence et réussit 142 points au deuxième passage et obtient ce qui lui tenait à cœur la flèche « BLEUE ».

-         Sophie BOURGEOIS trop obnubilée par la technique et pas assez pour la décontraction. Tenter de trouver une technique de bonne qualité n’a d’intérêt que si l’on compte s’acheter du matériel et que l’on s’investira dans l'avenir pour continuer le tir à l'arc, sinon ne pas oublier que le tir à l’arc est d'abord un jeu. Il n’empêche vouloir la réussite est une bonne chose, mais attention à ne pas faire de cet aspect du jeu sa priorité, penser avant de poser proprement son tir. La flèche va ou on l’a envoyée et non ou on voudrait qu’elle aille !

 

D’autres anciens ayant déjà toutes leurs flèches étaient présents et ont soit encadré la compétition, soit ils se sont affrontés sur un cible de 60 à 25 mètres et à ce jeu c’est Corentin LUCAS qui l’a remporté ce qui n’est que logique 167 et 161 points, suivi de Romain RABASSE dans un premier temps avec 153 points suivi de Thibault COSSARUTTO avec 143 points, deuxième tour, c’est Thibaut qui prend le dessus avec 148 points suivi de Romain avec 131 points. François TARDIVEL 122 points au 1 er passage et 137 points au 2 éme. Jacques SIMON sans se prendre la tète 110 points et 121 points.

Le tir à l’arc, on ne le répétera jamais assez est d’abord un jeu, un jeu d’adresse, de concentration, de maitrise de soi et du moi intérieur. Certains l’oublient trop souvent (y compris celui qui écrit, d’ailleurs !) se mettent tout seul la pression. Ce qui se traduit par l’anticipation du tir. Je vois le jaune, je tire, mais fi de la stabilité et le tir va au diable vau vert. Au lieu de faire son mea culpa, on s’énerve et ce qui devait arriver, arrive, il y en a partout à la volée suivante. Autre problème, flèche dans le dix mérité ou non, on se met à jubiler, excitation intérieure ressentie ou non et la volée suivante est une catastrophe.

Poser son tir, stabiliser son arc, oublier ce qui s’est passé, la flèche ou la volée d’avant, penser à l’instant présent, ce qui est fait ne peux être défait ce qui viendra reste à écrire et peux être encore modifier et influer sur le résultat final. Voilà quelques réflexions philosophiques sur le tir à l’arc pour l’aborder avec plus de sérénité.

  Ce passage de plumes et de flèches était aussi l’occasion pour notre président Patrick DUFOUR de rappeler et de mobiliser les troupes en vue de l'organisation par l'ASAM du Championnat départemental en salle adultes les 3 et 4 février dans la salle Chantereyne prétée aimablement par la municipalité. La mise en place du matériel débutera le vendredi 2 dans la soirée pour se terminer le dimanche soir.

Cette petite compétition interne permit aussi de se souhaiter la bonne année, de se connaitre car selon l’ancienneté, les obligations professionnelles ou familiales, les horaires d’entrainement des uns et des autres ne correspondent pas toujours et donc tous ne se rencontrent pas au cours de la semaine. Cerise sur le gâteau, on en a profité pour partager comme tous les ans la galette des rois organisée avec maestria par Christiane LECANU et se souhaiter une

« Bonne Année 2018 ». 

Le narrateur: Maurice LECANU

Commentaires